Pas d’inquiétude pour la légère augmentation des cas de Covid: les experts ont fait le point lors d’une dernière conférence de presse

Yves Van Laethem et ses collègues ont pris la parole pour une dernière conférence de presse ce vendredi.

Ad.R. avec Belga
Pas d’inquiétude pour la légère augmentation des cas de Covid: les experts ont fait le point lors d’une dernière conférence de presse
©BELGA

Selon les derniers chiffres publiés par Sciensano ce vendredi, il y a eu 6.930 nouvelles contaminations au coronavirus entre le 1er et le 7 mars, soit une augmentation de 15% par rapport à la semaine précédente. Mais si le taux de reproduction du virus est repassé au-dessus de1 depuis quelques jours (signe que l'épidémie tend à progresser), cela n'a rien d'alarmant, d'après Yves Van Laethem et Steven Van Gucht.

Les deux virologues se sont en effet exprimés ce vendredi matin lors d'une conférence de presse, aux côtés d'Antoine Isieux, porte-parole de Sciensano, et d'Yves Stevens, du Centre de crise. Selon eux, la légère augmentation des cas de coronavirus enregistrée ces derniers jours est le résultat d'un "rapprochement" de la population. Les contacts entre les Belges sont en effet moins distants depuis l'annonce du passage au code jaune du baromètre corona. Il ne faut donc pas s'inquiéter, ont déclaré les experts, car ce rebond "devrait être limité tant dans le temps que dans l'ampleur". Mais il faudra rester vigilant quant à la circulation du Covid dans les semaines et mois à venir, a tout de même rappelé Yves Stevens, car "le virus n'a pas complètement disparu".

Le testing corona sera, à terme, supprimé, lorsque la circulation du virus sera suffisamment faible. "Mais ce n'est pas encore le cas. Nous constatons qu'il y a encore beaucoup de virus en circulation et que le dépistage à grande échelle a encore du sens", a annoncé Steven Van Gucht. À partir du 17 mars, les règles de quarantaine vont changer, "mais pas les règles de dépistage", a-t-il insisté: les personnes qui présentent des symptômes doivent se faire tester à la pharmacie ou au centre de dépistage. Toute personne vivant avec une personne atteinte du Covid doit être très prudente pendant une semaine et porter un masque buccal à l'extérieur. S'il n'est pas possible de porter un masque, par exemple pour les sports de contact, un autotest doit être effectué avant l'activité.

En ce qui concerne l'immunité des Belges, Steven Van Gucht a précisé qu'elle allait logiquement diminuer dans les mois à venir, en fonction de quand le vaccin a été reçu. "Mais cela ne va pas jouer un rôle très majeur" dans l'évolution de l'épidémie, a déclaré Yves Van Laethem. La prochaine campagne de booster de vaccination aura certainement lieu à partir de septembre prochain, car la prochaine "phase critique" de l'épidémie arrivera en automne et hiver, ont encore précisé les experts.

Ils ont ensuite conclu leur conférence de presse en annonçant que ce serait la dernière. Sciensano continuera d'informer les citoyens, mais d'une autre manière, qui sera précisée plus tard. En attendant, le site info-coronavirus reste la référence, et l'institut continuera à diffuser régulièrement des rapports écrits sur l'évolution du Covid en Belgique.