"Il faut arrêter d’avoir une approche linguistique de la santé"

"Il faut arrêter d’avoir une approche linguistique de la santé"
©shutterstock
Les idées reçues ont la vie dure. Non, les francophones ne consomment pas plus de soins que les Flamands. Selon les données de l’Agence intermutualiste, la consommation moyenne...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité