Asile et migration: les sans-papiers vont quitter la porte de Ninove à Molenbeek

Les sans-papiers qui s'étaient installés il y a quelques jours sur un espace vert situé à proximité de la porte de Ninove à Molenbeek-Saint-Jean vont quitter les lieux dimanche en début d'après-midi.

Asile et migration: les sans-papiers vont quitter la porte de Ninove à Molenbeek
©C.B.

Les collectifs de sans-papiers organiseront une marche à 14h00 vers l'Office des étrangers afin d'y planter leurs tentes, annonce samedi dans un communiqué le Mouvement USPR (Union des Sans-Papiers pour la Régularisation). Environ 150 personnes avaient installé un "campement de la régularisation" près de la porte de Ninove. La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, Catherine Moureaux, avait refusé d'accéder à la demande du secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Sammy Mahdi d'interdire ce campement. Elle avait déclaré qu'elle octroyait "quelques jours" aux sans-papiers.

Le collectif a annoncé samedi soir qu'en "respect de l'accord conclu avec la bourgmestre", les sans-papiers quitteraient le campement en organisant une marche pacifique vers l'Office des étrangers "où nous déposerons symboliquement nos tentes en carton, chargées de nos slogans et espoirs, pour dénoncer cette politique migratoire injuste".

Les personnes à l'initiative de ce campement proviennent majoritairement du collectif "Zone neutre", qui occupait depuis août l'ancienne banque de la KBC située avenue du Port. Un projet de construction de logements doit démarrer prochainement sur le site. Les quelque 150 personnes du collectif, pour beaucoup des migrants économiques d'Afrique du Nord qui travaillent irrégulièrement depuis de très longues années en Belgique, avaient jusqu'au 31 mars pour quitter le site de l'ancienne banque. Elles s'étaient installées en milieu de semaine à Molenbeek.