Les jeunes wallons formulent 85 propositions pour une Wallonie plus verte et durable

Quelque 557 jeunes wallons de 16 à 30 ans ont participé à la consultation sur les questions d'environnement lancée en novembre par la Région wallonne, ont annoncé mardi ses responsables.

Les jeunes wallons formulent 85 propositions pour une Wallonie plus verte et durable
©Shutterstock

Ce processus, organisé en vue de la mise à jour du "Plan Air Climat Énergie", a abouti à la publication d'un rapport comprenant 85 recommandations pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre en Wallonie. Cinq thèmes directement liés aux enjeux climatiques avaient été sélectionnés par les organisateurs pour répondre aux préoccupations des jeunes: se loger, produire, se déplacer, consommer et se former pour davantage respecter l'environnement.

De façon globale, les jeunes ont fait part de leurs inquiétudes quant à l'avenir de la planète. Ils craignent les conséquences à court, moyen et long terme des activités humaines néfastes pour l'environnement (surexploitation des sols, urbanisation intensive,...).

Les participants critiquent en outre le "manque de préoccupation et d'action des gouvernements" alors que les constats scientifiques, comme le dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), démontrent l'urgence de la situation.

La thématique de la consommation est celle qui a suscité le plus de discussions, constate le Forum des Jeunes, l'organisme mandaté pour réaliser cette consultation. Une quarantaine de propositions visant à soutenir et encourager la consommation de produits locaux ont ainsi été formulées. Les jeunes ont notamment proposé d'augmenter les taxes sur les produits industriels et les importations et de donner des subventions aux producteurs wallons pour leur permettre de vendre leurs produits moins chers.

La question du développement des modes de transport alternatif en Wallonie a également suscité de nombreuses suggestions. Alors que le réseau de transports en commun wallon est décrit comme "insuffisant", les participants proposent de créer de nouvelles lignes (surtout en milieu rural), d'augmenter la fréquence des bus et trains, d'adapter leurs horaires au rythme scolaire,... Ils suggèrent en outre d'instaurer un tarif réduit pour les travailleurs durant les deux premières années de leur premier contrat.

Les jeunes estiment également qu'une attention particulière doit être accordée aux infrastructures pour les cyclistes.

Afin de permettre un changement de mentalité sur les différents aspects évoqués au cours de la consultation, les répondants estiment qu'il faut insister sur la sensibilisation de la population aux enjeux climatiques. Ils proposent d'instaurer des formations aux enjeux environnementaux dans l'enseignement obligatoire, de la primaire à l'enseignement supérieur, et préconisent de mobiliser les réseaux sociaux et les influenceurs dans l'optique d'une "écologie influente".

Le "Plan Air Climat Énergie" wallon comprend un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55% d'ici à l'horizon 2030. Il devrait être présenté en mai par le ministre wallon du Climat, Philippe Henry.

Sur le même sujet