Des mouettes de Louis Tobback aux propos de Conner Rousseau, les socialistes flamands peinent à trouver le positionnement juste

C’est toujours un peu la même histoire qui semble se répéter. Louis Tobback, lorsqu’il était président du parti socialiste flamand, avait déjà choqué avec des propos sur l'immigration.

Des mouettes de Louis Tobback aux propos de Conner Rousseau, les socialistes flamands peinent à trouver le positionnement juste
©Belga
Le prisme politique est plus marqué à droite en Flandre qu'en Wallonie. À ce titre, il n'est, semble-t-il, pas toujours facile d'adopter un positionnement cohérent sur les questions d'immigration lorsqu'on est...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet