"Office de la honte!", "Démission!": la façade de l'Office des étrangers a été taguée

La façade de l'Office des Étrangers a été la cible d'une action politique durant la nuit de mercredi à jeudi.

"Office de la honte!", "Démission!": la façade de l'Office des étrangers a été taguée
©JC Guillaume

Une patrouille a constaté les dégradations jeudi matin, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere. Les messages "Office de la honte !" et "Démission !" ont été tagués sur les vitres des deux côtés de l'entrée.

Des formulaires de démission ont été collés sur les portes, à l'attention des travailleurs. Les auteurs ont déclaré dans un communiqué que cette action fait suite à l'occupation du hall le 14 avril dernier, à l'issue de laquelle une vingtaine de personnes avaient été arrêtées administrativement. Une émission de radio avait alors été diffusée depuis l'espace d'accueil sur les ondes de Radio Panik. Les intervenants ont critiqué l'existence même des frontières et la sélectivité de l'accueil. Par cette nouvelle action, les activistes appellent les travailleurs à refuser de continuer à appliquer les politiques migratoires actuelles en démissionnant. Ils exigent également la régularisation immédiate des personnes sans-papiers.