Bruxelles est rongée par le trafic de drogue et l’usage d’armes à feu

Les trafics de stupéfiants génèrent de plus en plus de tensions, notamment avec des armes. Ce qui se passe dans “l’axe Rotterdam-Anvers-Bruxelles” déborde désormais dans la capitale. Les bourgmestres bruxellois sont inquiets et réclament plus de moyens et plus de collaboration avec la police judiciaire. Sauf que la police fédérale souffre aussi du manque de moyens.

Bruxelles - Saint-Josse: securisation par la police de la zone bruxelles - nord
©© JC Guillaume
Lundi 18 avril, Dion, 20 ans, est tué d’une balle dans la poitrine, à deux pas de la station de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité