Le nombre de places dans les maisons de repos a continué à augmenter en Wallonie

Le nombre de place dans les maisons de repos wallonnes n'a cessé d'augmenter depuis 2011, a assuré la ministre régionale de la Santé, Christie Morreale, alors que l'IWEPS, l'institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique a récemment fait état d'un recul de 1.242 places au sud du pays.

Le nombre de places dans les maisons de repos a continué à augmenter en Wallonie
©BELGA

"Les chiffres publiés par l'IWEPS ne correspondent pas aux données réelles qui sont délivrées par la Direction des Aînés de l'AVIQ", a répondu la ministre Morreale à la députée libérale Anne Laffut qui l'interrogeait sur le sujet, mardi, en commission du parlement wallon.

Selon la ministre, la Wallonie compte actuellement 49.754 places en maison de repos en fonctionnement, soit une augmentation de 2.226 places depuis 2011. Presque 6.000 places en maison de repos ont par ailleurs été requalifiées en places en maison de repos et de soins sur 10 ans. Près de 300 places de court séjour supplémentaires - à 1.891 places au total - ont également vu le jour pour répondre aux besoins de convalescence et de répit des aidants proches.

Sur 10 ans, l'offre du secteur public - qui a été doté prioritairement - en places MR/MRS est passée de 13.173 places MR à 14.735 places. Quant à l'offre du secteur associatif, elle est passée de 11.274 à 12.653 places MR. Par contre, l'offre du secteur privé commercial est passée de 23.081 places MR à 22.366 places MR, a détaillé Christie Morreale.

"Si les maisons de repos, maisons de repos et de soins sont essentielles pour répondre aux besoins des aînés, les formes complémentaires, alternatives à ces structures, ont toute leur importance pour répondre à des besoins différents", a-t-elle ajouté.

C'est dans ce contexte que ce sont développées, ces dix dernières années, les résidences-services, qui sont passées de 1.646 logements répartis dans 86 établissements, à 4.246 logements répartis dans 191 établissements.

Enfin, les centres d'accueil et de soins de jour - "une des premières réponses pour le maintien à domicile des aînés" - se sont eux aussi largement développés, de 473 places dans 44 établissements en 2011 à 957 places dans 80 établissements aujourd'hui.