"En Ukraine, nous n’avons plus rien. Pourquoi rentrer ?"

Environ 40 000 exilés ukrainiens sont arrivés en Belgique depuis deux mois. Dans les familles d’accueil, l’hébergement est entré dans une nouvelle phase.

"En Ukraine, nous n’avons plus rien. Pourquoi rentrer ?"
©GUILLAUME JC
"Bonjour, je suis Olga", lance cette maman originaire de Marioupol dans un français hésitant, tout imprégné de son accent...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet