Un professeur de la VUB condamné à mort en Iran : la Chambre et le Sénat ont envoyé un courrier aux autorités iraniennes

La présidente de la Chambre Eliane Tillieux et son homologue du Sénat Stéphanie D'Hose ont envoyé un courrier aux autorités iraniennes afin de s'inquiéter du sort réservé au professeur Ahmadreza Djalali, médecin irano-suédois professeur invité à la Vrije Universiteit Brussel (VUB), a confirmé Mme Tillieux jeudi à la Chambre, en réponse à une question de Peter De Roover (N-VA).

Un professeur de la VUB condamné à mort en Iran : la Chambre et le Sénat ont envoyé un courrier aux autorités iraniennes
©BELGA

L'agence de presse iranienne ISNA a diffusé la semaine dernière une information selon laquelle il serait exécuté prochainement, au plus tard le 21 mai. Il a été condamné par la justice iranienne, officiellement pour des activités d'espionnage, à l'issue d'un procès "inique et entaché de torture", selon l'organisation Amnesty International.

Dans ce courrier adressé à l'assemblée parlementaire iranienne et à son président, la Chambre et le Sénat tiennent "à réaffirmer (leur) opposition claire à toute forme de peine capitale", a indiqué Mme Tillieux, qui a lu un court extrait de cette lettre. "La peine de mort constitue un acte profondément inhumain pour lequel il n'existe aucune justification religieuse ou politique."

Jeudi dernier à la Chambre, le Premier ministre Alexander De Croo avait indiqué avoir demandé à s'entretenir avec le président iranien Ebrahim Raïssie.

Sur le même sujet