Les kinés réclament une revalorisation et menacent de fixer librement leur tarif

De plus en plus de kinés n’appliquent plus les tarifs fixés par l’Inami, jugés trop bas. Les patients en paient le prix.

Les kinés réclament une revalorisation et menacent de fixer librement leur tarif
©BELGA
"Cela fait huit ans que notre secteur n'a pas été revalorisé." Le constat dressé par Fabienne Van Dooren, directrice générale d'Axxon, l'organisation professionnelle représentative...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité