Des shifts de 24 heures pour les pompiers

Et cela sur la base d'une circulaire de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden

Des shifts de 24 heures pour les pompiers
©Shutterstock

Les zones de secours pourront offrir la possibilité à leurs pompiers d'effectuer des shifts de 24 heures, sous conditions, rapporte le journal dominical De Zondag, sur la base d'une circulaire de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden. Le régime horaire devra correspondre à la législation existante et la zone de secours devra motiver la décision d'introduire un système de 24 heures en fournissant une analyse de risques. Les syndicats devront également être consultés.

Un règlement alternatif devra toujours être prévu et les casernes devront être équipées de suffisamment de places de repos et de personnel.

"Les pompiers veillent chaque jour à notre sécurité avec beaucoup d'enthousiasme et de dévouement", affirme la ministre Verlinden. "Certaines zones de secours et leurs collaborateurs souhaitent pouvoir exercer des shifts de 24 heures. Pour arriver à cette décision, nous tenons compte de plusieurs aspects: la santé et la sécurité des membres du personnel, mais aussi la sécurité des citoyens et l'efficacité des zones de secours. Avec la nouvelle circulaire que nous allons remettre à toutes les zones, nous avons un bon équilibre entre le bien-être des pompiers et la qualité du service aux citoyens."

Les pompiers avaient déjà fait grève pour plaider pour le maintien de ces journées de travail de 24 heures. Ces longs horaires sont souvent choisis par les hommes du feu pour pouvoir organiser leur temps de travail en bénéficiant de jours de compensation en conséquence. Jusqu'à présent, les zones qui travaillaient déjà avec de tels shifts pouvaient continuer à le faire et un groupe de travail devait se pencher sur l'opportunité d'octroyer cette possibilité aux autres zones.