"Flamands ou wallons, on reste Belges avant tout": encourager les Belges à aller travailler dans une autre région du pays, la clé vers un meilleur taux d'emploi?

Une visite était organisée vendredi à Harelbeke (Courtrai), afin de sensibiliser à la mobilité interrégionale des travailleurs.

Chantier de Stadsbader, une entreprise flamande spécialisée en construction
©D.R.
"Il fait chaud, mais quand on aime son métier, ce n'est pas si désagréable." Il est 11 h 30 ce vendredi et Alexandre Matroye, casque de sécurité vissé sur la tête, travaille sous un soleil de plomb sur son chantier à Harelbeke, non loin de Courtrai. Depuis neuf ans, cet ouvrier originaire de Dottignies (Mouscron) est employé chez Stadsbader, une entreprise flamande spécialisée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité