Peu attrayante et surnommée "Chicago sur la Dyle" voici 20 ans, comment Malines a redoré son image grâce à la dynamique multiculturelle

Le bourgmestre de Malines Bart Somers (Open VLD) estime que, pour vivre ensemble, il est important de créer "une communauté de citoyens".

Peu attrayante et surnommée "Chicago sur la Dyle" voici 20 ans, comment Malines a redoré son image grâce à la dynamique multiculturelle
©Shutterstock
La ville de Malines est souvent citée en exemple en matière de politique d'intégration. La ville de Marguerite d'Autriche, gouvernante générale des Pays-Bas au début du XVIe siècle et petite-fille de Charles le Téméraire, compte aujourd'hui 87 000 habitants et près de 130 nationalités. Aux élections de 2018, Open VLD, Groen et m + ont obtenu la majorité absolue dans la ville de la Dyle. L'extrême droite y a été battue grâce, sans doute, à une politique de sécurité repensée et une réhabilitation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité