Météo en Belgique : "Certains modèles annoncent 40 degrés en juillet"

Il faut trois jours consécutifs à plus de 30 degrés dans une période de cinq jours durant lesquels ont atteint au moins 25 degrés pour connaître une vague de chaleur au sens scientifique du terme.

T.VH
Météo en Belgique : "Certains modèles annoncent 40 degrés en juillet"
©Shutterstock

Après le premier coup de chaud qui a vu le thermomètre dépasser les 30 degrés il y a deux semaines, on savait que l'été pourrait encore nous réserver quelques épisodes de chaleur. Et si les températures sont tout à fait agréables depuis lors et devraient le rester encore cette semaine, plusieurs modèles météo prévoient une forte hausse des températures aux alentours du 15 juillet. "Il y a en effet un réel risque de gros coup de chaud sur la Belgique, mais aussi une bonne partie de l'Europe, confie Pascal Mormal, météorologue à l'IRM. Pour l'heure, il est beaucoup trop tôt pour savoir avec certitude ce qui nous attend, mais je situerais le risque de connaître une vague de chaleur à 40 %."

Pour rappel, il faut trois jours consécutifs à plus de 30 degrés dans une période de cinq jours durant lesquels ont atteint au moins 25 degrés pour connaître une vague de chaleur au sens scientifique du terme. "Le modèle américain – qui est toujours le plus alarmiste – indique depuis quelques jours qu'un coup de chaud se prépare pour la période du 15 au 20 juillet, détaille Pascal Mormal. C'est ce modèle qui avait très bien anticipé le coup de chaud d'il y a deux semaines, et la vague de chaleur de juin 2019. Il annonce des températures potentiellement entre 35 et 40 degrés en Belgique, et même 43 ou 44 degrés dans le sud de la France ! Le modèle européen est plus tempéré mais parle aussi de températures qui pourraient atteindre ou dépasser 30 degrés. Je dirais que la vérité devrait se situer entre les deux, avec 40 % de risque de connaître une vague de chaleur, et 60 % d'avoir des températures entre 25 et 30 degrés."

Il va donc falloir affiner ces prévisions, mais le risque semble bien réel. "Avoir une vague de chaleur avec 30 ou 40 degrés, c'est évidemment tout à fait différent, convient le météorologue. On est sur des prévisions à pratiquement deux semaines, donc tout doit encore être confirmé. On y verra plus clair dès ce week-end."

D'ici là, la semaine devrait être agréable, même si l'une ou l'autre goutte de pluie pourrait venir gâcher la fête. "On est dans les moyennes de saison, sans excès. Cela va déjà un peu se réchauffer ce week-end et au début de la semaine prochaine."

Profitons donc de cette douceur avant de vivre, peut-être, une fin de mois très chaude. "Il y a des signaux qui montrent ce coup de chaud à partir du 15 juillet, mais aussi pour la fin du mois", prévient le spécialiste.