Hausse des cas de Covid en Belgique, la faute aux festivals? Steven Van Gucht livre son analyse

Les experts attribuent cette hausse à l'augmentation de nos contacts.

Hausse des cas de Covid en Belgique, la faute aux festivals? Steven Van Gucht livre son analyse
©BELGA

Depuis plusieurs jours, tous les indicateurs Covid sont à la hausse en Belgique. C'est encore le cas ce vendredi 8 juillet 2022, avec 6.277 nouvelles contaminations enregistrées en moyenne par jour, c'est-à-dire, une augmentation de 43% par rapport à la semaine passée. Jeudi, l'infectiologue de l'UAntwerpen Erika Vlieghe appelait ainsi les autorités à se tenir prêtes à prendre des mesures sanitaires supplémentaires. Ce vendredi, Steven Van Gucht partage sa propre analyse de l'évolution des chiffres du coronavirus, auprès de Het Nieuwsblad. Le nombre d'infections augmente selon lui tout simplement parce que nous avons plus de contacts.

C'est le cas notamment avec les festivals comme Werchter, Couleur Café ou encore Les Ardentes qui ont commencé ce jeudi. Cependant, le virologue ne pense pas qu'ils soient un des moteurs des nouvelles infections. "Le public qui fréquente les festivals est généralement plus jeune et n'est pas le groupe le plus à risque pour le corona. Les personnes à la santé fragile n'y vont généralement pas. De plus, les festivals de cet été ont généralement lieu à l'extérieur. Il y a aussi des représentations dans des tentes, mais elles ont généralement une bonne ventilation", explique-t-il à nos confrères.

De fait, ce sont les plus de 65 ans qui sont toujours les plus représentés dans les personnes infectées actuellement hospitalisées, et en particulier ceux qui n'ont pas été vaccinés. "Parmi les plus de 65 ans qui ont reçu leur rappel, 2,7 personnes sur 100.000 finissent en soins intensifs. Parmi ceux qui n'ont pas été vaccinés, 5,4 personnes sur 100.000, soit beaucoup plus, se retrouvent en réanimation. Donc, la vaccinations aide toujours", tranche Steven Van Gucht, qui appelle ces derniers à recevoir leur dose de rappel, "les anciens vaccins fonctionnent toujours bien".

Le virologue n'est cependant pas trop inquiet quant à la hausse actuelle des indicateurs. "Je ne m'attends pas à ce que les hôpitaux soient en difficulté dans les semaines à venir. Fin 2020, plus d'un millier de personnes se trouvaient en réanimation. Nous en sommes encore loin avec 73 actuellement."

Sur le même sujet