L’hommage national aux 39 victimes des inondations: ce qu’il faut en retenir

Un an plus tard, le couple royal a rencontré les victimes avant d’assister à une cérémonie commémorative.

L’hommage national aux 39 victimes des inondations: ce qu’il faut en retenir
©BELGA

Il n’y avait pas de pluie en ce 14 juillet, mais un soleil généreux en contraste avec les inondations qui ont dévasté la vallée de la Vesdre il y a tout juste un an, faisant 39 morts.

Le roi Philippe et la reine Mathilde se sont rendus en matinée à Limbourg, de même que le ministre-Président wallon Elio Di Rupo, le Premier ministre Alexander de Croo. Arrivé à l’administration communale à 09 h 30, le couple royal s’est entretenu avec des commerçants sinistrés, les services de secours et les autorités communales.

Le couple s’est rendu sur la place Léon d’Andrimont, au centre de Dolhain. Sur les quelques dizaines de mètres qui séparent les lieux, un bain de foule a été organisé avec la centaine de citoyens venus saluer les souverains et les remercier de leur présence. Le couple royal a participé à un brunch, en compagnie de Limbourgeois sinistrés avec lesquels ils ont échangé, attentifs à leurs histoires et à leurs émotions.

Après une heure et demie à Limbourg, les souverains ont pris la route en direction de Chênée où une cérémonie d’hommage était organisée par la Région wallonne sur le coup de 12 h 30.

En tout, plus de 400 personnes ont assisté à la cérémonie qui a démarré par une allocution du bourgmestre de Liège Willy Demeyer, qui a rappelé que 209 communes wallonnes sur 262 furent, avec une gravité diverse, touchées par les inondations. "Une solidarité formidable s'est immédiatement mise en œuvre" provenant des citoyens, associations, services de sécurité… "Face à l'immensité des défis, beaucoup a été fait mais beaucoup reste à faire", en matière de reconstruction, précisant que "les pouvoirs locaux restent aux côtés des citoyens meurtris".

Hommage aux victimes

"Le 14 juillet 2021 fait partie de ces jours qui marqueront notre histoire", a souligné pour sa part le premier ministre Alexander De Croo, exprimant "au nom de tous les Belges" sa "compassion" aux victimes et leurs proches. "Ils pensaient profiter de l'été après la pandémie, ils ont connu l'enfer", a-t-il souligné.

Le Premier ministre a rendu hommage à la solidarité humaine, "à ces hommes et femmes, ces héros qui ont sauvé des vies, parfois au péril de leur vie". Il a rappelé la promesse faite il y a un an "celle d'agir, de repartir de l'avant, mais il faut être lucide, reconstruire ne suffira pas. Nous ne pouvons pas attendre les prochaines inondations", soulignant le rôle de la Belgique en matière climatique, notamment à la Cop 26.