"En Belgique, nous n'avons connu qu'une seule fois de telles températures"

Les températures montent progressivement en Belgique, où le pic de chaleur sera atteint ce mardi 19 juillet.

M.R.

La Belgique s'apprête à connaître des chaleurs intenses , ces prochains jours. Comme l'annonçaient les prévisions météorologiques, les températures devraient flirter avec les 40 degrés par endroits , ce mardi 19 juillet. De quoi alerter les spécialistes. "Nous n'avons connu de telles températures qu'une seule fois en 2019", souligne le météorologue Frank Duboccage auprès de nos confrères de Het Laatste Nieuws . "Il faisait alors plus de 40 degrés à certains endroits. Pour le reste, nous n'avons jamais connu cela. Cela en dit assez sur le caractère inattendu de ce que nous vivons."

Un nouveau record de température journalière a été battu lundi à Uccle, avec 33,7°C enregistrés, a annoncé l'Institut royal météorologique (IRM). Si ce 18 juillet a été "le plus chaud depuis le début de l'enregistrement des températures", M. Duboccage prédit qu'il en sera de même ce mardi. "Demain sera le 19 juillet le plus chaud", poursuit-il.

Des chaleurs qui peuvent avoir de lourdes conséquences

Face à ces pics de chaleur inhabituels, la France, l'Espagne et le Portugal sont victimes de larges incendies de forêt. La Belgique est encore épargnée mais le météorologue David Dehenauw n'exclut pas que de tels phénomènes soient observés sur notre territoire.

Selon Pascal Mormal, météorologue à l'IRM, "ce qui pouvait passer pour quelque chose d'absolument rarissime par le passé pourrait devenir plus récurrent dans les décennies futures si la hausse des températures s'accélère". Les conséquences ne concernent toutefois pas que l'environnement mais également les Belges qui seront confrontés à des vagues de chaleur plus fréquentes. "L'organisme n'est pas fait pour vivre avec des températures au-dessus d'un certain seuil, surtout dans des pays comme la Belgique où la construction des maisons et des infrastructures n'est pas du tout semblable à celle de pays chauds comme l'Espagne et le Portugal", a-t-il confié à La Libre. "Il va falloir énormément s'adapter dans le futur pour pouvoir supporter de telles températures."

>> L'interview de Pascal Mormal est à lire ici : "Ce qui va se passer en Belgique dans les prochains jours est inquiétant"