Vague de chaleur: le seuil d'information européen pour les concentrations en ozone dépassé en Flandre mardi

Le seuil d'information européen pour les concentrations en ozone, fixé à 180 microgrammes (µg) par mètre cube, a été dépassé mardi dans deux stations de mesure belges, à Dessel (Anvers) et à Bree (Limbourg), apprend-on mercredi sur le site de la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine).

Vague de chaleur: le seuil d'information européen pour les concentrations en ozone dépassé en Flandre mardi
©shutterstock

À Dessel, les concentrations en ozone ont atteint, à leur pic, 202 microgrammes par mètre cube. Un niveau légèrement inférieur, de 194 microgrammes par mètre cube, a été enregistré à Bree.

En Wallonie, c'est à la station de mesure de Sinsin (province de Namur) que la concentration la plus forte a été mesurée mardi, avec 171 microgrammes par mètre cube.

À Bruxelles, la concentration la plus élevée a été enregistrée à Berchem-Sainte-Agathe (161µg), sans toutefois atteindre des niveaux comparables aux maxima flamands et wallons.

Mercredi, les concentrations en ozone ont drastiquement baissé dans l'ensemble du pays et la qualité de l'air est à nouveau considérée comme "assez bonne" sauf en Flandre où elle est toujours classée "moyenne".

Le seuil d'alerte européen pour l'ozone se situe au-delà d'une concentration de 240 microgrammes par mètre cube.

Une exposition à des concentrations élevées d'ozone peut engendrer des problèmes de santé aigus comme des irritations des yeux, du nez et de la gorge, une toux irritante et une hypersensibilité pulmonaire, note la Cellule interrégionale de l'environnement.