La caserne militaire de Berlaar accueille désormais des demandeurs d'asile

Devant le Petit-Château à Bruxelles, des personnes dorment à la rue. Certaines ont pourtant déjà enregistré une demande de protection et devraient avoir droit à une place dans un centre. Fedasil cherche des solutions.

La caserne militaire de Berlaar accueille désormais des demandeurs d'asile
©Jean Luc Flemal

La caserne militaire de Berlaar (Anvers) peut accueillir depuis ce lundi 8 août des demandeurs d'asile, indique Fedasil, l'Agence fédérale pour l'accueil des réfugiés. Le site, mis à disposition par la Défense, peut offrir 750 places, qui seront progressivement proposées à des personnes qui viennent enregistrer une demande de protection au centre d'arrivée du Petit-Château à Bruxelles. Entretemps, deux hangars ont été aménagés avec du mobilier, une cuisine, un réfectoire et une salle de détente. Un bus a emmené lundi les vingt premiers résidents. Deux autres bus suivront dans le courant de la semaine. Les premiers résidents sont principalement des hommes isolés.

La Croix-Rouge flamande est chargée de l'organisation du centre.

L'ouverture du centre d'accueil à Berlaar fait partie des mesures décidées le 6 juillet dernier par le Conseil des ministres restreint pour réduire la pression sur le réseau d'accueil.

Par ailleurs, Fedasil et le Samusocial ont proposé le weekend dernier une solution d'accueil à plusieurs personnes qui campaient devant le Petit-Château. Actuellement ce sont 89 personnes qui sont accueillies dans le bâtiment Pointcaré du Samusocial à Anderlecht. Le séjour y est prévu pour une courte durée, le temps qu'une place se libère dans un centre régulier.

Le réseau d'accueil compte actuellement plus de 31.000 places d'accueil, réparties dans près de 90 centres collectifs (fédéraux, Croix-Rouge, privés) et des logements individuels.