La vague de chaleur prend fin après 8 jours, l'IRM émet un avertissement de code jaune pour les orages

L'IRM appelle à la prudence ce mercredi.

La rédaction avec Belga
La vague de chaleur prend fin après 8 jours, l'IRM émet un avertissement de code jaune pour les orages
©Shutterstock

En seconde partie d'après-midi et en soirée, de nouveaux orages devraient se développer sur les régions proches de la frontière française, avertit l'Institut royal météorologique (IRM). Sous ces orages probablement peu mobiles, les précipitations pourront être abondantes avec des cumuls pouvant atteindre 20 à 30 l/ m2 voire très localement 40 l/ m2 en peu de temps.

L'IRM émet un avertissement de code jaune pour les provinces de Hainaut, Namur, Luxembourg ainsi que de Flandre orientale et Flandre occidentale.

En province de Liège, du Brabant wallon ou en Région bruxelloise, les orages ne devraient pas être particulièrement violents.

La vague de chaleur terminée

La vague de chaleur dont souffrait la Belgique depuis huit jours a pris fin, a indiqué sur Twitter le météorologue David Dehenauw. Pour la première fois en huit jours, la barre des 25°C ne sera pas atteinte ce mercredi à Uccle.

Avec l'adoucissement des températures, la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine) désactive, à partir de jeudi, la phase d'avertissement du plan "fortes chaleurs et pics d'ozone", signale-t-elle de son côté. "Aujourd'hui (mercredi) et les prochains jours, les concentrations d'ozone évolueront à des valeurs normales pour cette période de l'année", précise la Celine dans son bulletin.

La phase d'avertissement aux fortes chaleurs et aux pics d'ozone avait été activée le 6 août. Cette phase est activée si pour les cinq prochains jours, la somme des différences entre les températures maximales et le seuil de 25°C est supérieure à 17. Ce qui n'est plus le cas pour la fin de la semaine.

Selon la définition de l'Institut royal météorologique (IRM), une vague de chaleur nationale consiste en une température maximale d'au moins 25°C mesurée à Uccle durant cinq jours consécutifs au moins, parmi lesquels le seuil des 30°C est atteint au moins trois jours.

Avec le réchauffement climatique, ce genre de phénomène météorologique extrême est appelé à se répéter et s'intensifier, selon les scientifiques.