Guerre en Ukraine: les CPAS wallons réclament du soutien face à la crise ukrainienne

Les CPAS wallons réclament du soutien du gouvernement fédéral et de la région wallonne pour une meilleure prise en charge des demandes d'aides sociales des réfugiés ukrainiens arrivés en Belgique, ont-ils indiqué jeudi lors de leur rentrée politique.

Guerre en Ukraine: les CPAS wallons réclament du soutien face à la crise ukrainienne
©JC Guillaume

"Sur les 56.000 Ukrainiens bénéficiant des attestations de protection temporaire délivrées par l'Office des étrangers, les CPAS en ont aidé environ 44.000, dont 12.000 en Wallonie", a expliqué jeudi la fédération des CPAS wallons (UVCW). "Cela signifie qu'aujourd'hui 80% des Ukrainiens sont au CPAS, pour 50% au début de la crise. Par ailleurs, ces populations viennent s'ajouter aux personnes déjà fragilisées par les autres crises." Tenant compte de cette situation, l'UVCW souhaite que la coordination pour la gestion de cette crise ukrainienne soit renforcée, tant à l'échelon fédéral que wallon. Les CPAS wallons attendent également la confirmation du statut de protection temporaire des réfugiés ukrainiens et donc le maintien du remboursement des aides sociales spécifiques qui leur sont octroyées à hauteur d'au moins 125% par les autorités fédérales.

Dans le même contexte, l'UVCW revendique une contribution wallonne au renfort de personnel des CPAS, ceux-ci devant notamment accompagner ce type de public dans les structures collectives d'hébergement. Plus largement, les CPAS wallons rappellent que l'accueil des demandeurs de protection internationale doit être revu. En outre, il faudrait une clarification urgente du subventionnement des Initiatives locales d'accueil (ILA) ainsi que le déblocage rapide de places "tampons" pour l'accueil de ce type de public. Enfin, l'UVCW suggère notamment une évaluation du modèle d'accueil actuel dans sa globalité, et du rôle des CPAS dans ce cadre.