Un étudiant sur six se dit victime de harcèlement

Ce sont les résultats de l'enquête de la Fédération des étudiants francophones.

Un étudiant sur six se dit victime de harcèlement
©Shutterstock

Un étudiant sur six estime avoir été victime de harcèlement, selon une enquête de la Fédération des étudiants francophones (FEF) publiée par Le Soir jeudi. Dans 70% des cas, l'auteur du harcèlement est un autre étudiant, tandis que les 30% des actes restants sont commis par des professeurs, des intervenants, des assistants ou des membres de l'administration. L'enquête a été menée auprès de plus de 3.000 étudiants au cours du second quadrimestre de l'année académique 2021-2022. Il s'agit du premier état des lieux de la situation en Fédération Wallonie-Bruxelles, indique le journal.

Parmi les étudiants qui ont déjà vécu un harcèlement, 69,4% sont des femmes ou s'identifient comme telles, 28,6% des hommes et 2% ne se reconnaissent pas dans ces deux catégories. Il s'agissait de harcèlement physique (23%), sexuel (12%) et/ou psychologique (89%).

Ces actes ont par ailleurs lieu le plus souvent en cours (68%), lors de soirées étudiantes (17%) et en situation de stage (12%). Plus de 90% des victimes disent ne pas avoir porté plainte et 62% n'ont pas signalé les faits à leur institution.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.