"Il y a urgence" pour la pénurie de personnel de santé: la CNE mènera des actions si le dossier reste bloqué

Le syndicat indique avoir proposé un plan d'actions au front commun syndical si le dossier évolue négativement.

"Il y a urgence" pour la pénurie de personnel de santé: la CNE mènera des actions si le dossier reste bloqué
©AFP

La CNE partage mardi sa volonté de mener des actions en cas d'évolution négative dans le dossier de la pénurie de personnel de santé. Le syndicat se dit déçu de la réunion entre les partenaires sociaux et le cabinet du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke la semaine dernière. "Il y a urgence", préviennent les représentants des travailleurs. La CNE rappelle qu'une concertation a été lancée l'automne dernier afin de mettre en place un plan d'action contre la pénurie de personnel dans le secteur de la santé. Elle indique avoir déposé de nombreuses contributions pour renforcer l'attractivité des professions du secteur.


Mais selon le syndicat, ce travail n'a pas été utilisé par le ministre. Frank Vandenbroucke "a annoncé en été qu'il n'y aurait plus de budget à attendre d'ici la fin de la législature", poursuit-il. "Le cabinet prévoit des travaux (à un rythme de "sénateur") jusque juillet 2023?de quoi justifier l'absence de budget en 2023 et mettre les partenaires sociaux sous tutelle d'un travail parallèle avec les associations corporatistes."
Dans un communiqué, la CNE réclame la prise en compte du travail déjà réalisé, un calendrier débouchant dès la fin de l'année sur une campagne d'urgence, intégrée dans un plan pluriannuel, un budget significatif dès 2023 et une reconnaissance de la compétence de la concertation sociale par le ministre.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...