"Le ministre Vandenbroucke est passé en force": les médecins fustigent l’interdiction de certains suppléments d’honoraires

La Chambre a voté l’interdiction des suppléments d’honoraires pour les patients à faibles revenus. Les médecins déplorent l’absence de concertation avec le ministre Vandenbroucke. L’Absym envisage une procédure juridique.

Les deux communes vont demander l'avis des soignants de Bertogne et Bastogne.
Les suppléments d’honoraires pour les patients bénéficiaires de l’intervention majorée (BIM) seront interdits à l'avenir. ©Shutterstock