Fatima Zibouh écartée d’une conférence sur l’antiracisme : “Il y a eu des pressions extérieures et des menaces”

Celle qui est chargée de porter la candidature de Bruxelles au statut de capitale européenne de la culture en 2030 devait intervenir au musée juif en faveur du dialogue avec la communauté juive.

Fatima Zibouh a été nommée co-chargée de mission Brussels2030. DéFI estime qu'elle manque de neutralité.
Fatima Zibouh a été nommée co-chargée de mission Brussels2030. DéFI estime qu'elle manque de neutralité. ©Brussels 2030

Dimanche soir, l’Union des étudiants juifs de Belgique (UEJB) organisait une grande conférence intitulée “Les juifs, l’angle mort de l’antiracisme ?”. L’objectif de cette conférence était d’améliorer le dialogue entre les mouvements de lutte contre le racisme et ceux contre l’antisémitisme. L’affiche de l’évènement annonçait deux orateurs français (la sociologue et essayiste Illina Weizman et le militant et formateur à la lutte contre l'antisémitisme Jonas Pardo), ainsi que l’intervention de plusieurs militants des mouvements antiracistes. Fatima Zibouh faisait initialement partie de ces intervenants.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...