Le nombre de cas de grippe a diminué pour la quatrième semaine d'affilée en Belgique mais l'épidémie est encore bel et bien présente. 

Entre le 24 février et le 1er mars, 240 personnes sur 100.000 ont consulté un médecin pour des symptômes grippaux (température élevée, toux, écoulement nasal, maux de gorge ou de tête, douleurs musculaires, fatigue, etc.), a indiqué l'institut belge de la santé Sciensano mercredi après-midi. Le nombre total de cas a encore diminué cette semaine, mais reste au-dessus du seuil épidémique (153 cas sur 100.000 habitants). L'intensité de la grippe est actuellement considéré comme "moyenne", souligne l'institut.

Le pic date de la semaine du 27 janvier au 2 février avec 550 consultations avec symptômes grippaux pour 100.000 habitants.

La semaine dernière, le nombre de cas de grippe a baissé dans toutes les catégories d'âge, mais est resté stable chez les personnes de 65 ans et plus.

Le centre national de référence de la grippe de Sciensano a reçu, la semaine dernière, 45 échantillons envoyés par un réseau composé d'une centaine de médecins généralistes répartis sur l'ensemble du pays. Les virus de la grippe ont été détectés dans 64% de ces échantillons.

A ce stade de l'épidémie, Sciensano observe un nombre d'hospitalisations modéré en comparaison avec les deux saisons précédentes. Leur nombre avec des complications comme le ARDS (insuffisance respiratoire aiguë) était dans les premières semaines de l'épidémie légèrement plus élevé que les années précédentes.

Comparatif du nombre de cas de grippe pour 100 000 habitants par saison. © Sciensano.be

Le nombre de cas de grippe par groupe d'âge © Sciensano.be