Une bonne nouvelle sous le soleil belge. Compte tenu de la tournure sanitaire favorable de ces dernières semaines dans notre pays, les décideurs politiques ont officiellement avalisé mercredi après-midi le lancement de la troisième phase du plan de déconfinement des Belges. À partir de lundi prochain, le 8 juin, la logique qui guidait jusqu’ici les décisions du Conseil national de sécurité (CNS) s’inverse : tout est de nouveau permis, sauf ce qui reste interdit. Quant aux interdictions, elles seront levées progressivement au cours des prochaines semaines. Tout cela, bien entendu, sous strictes conditions.

"Cette nouvelle phase du déconfinement signe le retour à la liberté pour les Belges", s’est ainsi réjouie mercredi la Première ministre Sophie Wilmès (MR), lors de la conférence de presse donnée dans la foulée du Conseil national de sécurité. "Cette nouvelle approche s’appréhende sur deux niveaux, a-t-elle exposé à l’assistance. D’une part, sur le comportement individuel, à savoir : quel comportement dois-je adopter face aux libertés retrouvées ? D’autre part, sur le cadre réglementaire qui s’applique à une activité organisée, autrement dit : quels protocoles sont mis en œuvre par les professionnels pour organiser une activité donnée ?"

Exit la règle stricte des quatre invités

S’agissant du comportement de chaque individu sur le territoire belge, la Première ministre a ainsi épinglé ce qu’elle appelle "les six règles d’or" à conserver en mémoire jusqu’à nouvel ordre : le respect des mesures d’hygiène, la priorité donnée aux activités en extérieur, la vigilance accrue envers les personnes à risque ou encore le respect des distances de sécurité (sans quoi, le port du masque est obligatoire). À ces quatre sacro-saints principes, vient s’ajouter ce qui suit : exit la fameuse "règle des quatre" qui autorisait à chaque foyer (des personnes qui vivent sous le même toit) l’accueil à son domicile de maximum quatre personnes, toujours les mêmes. À partir de lundi prochain, vous pourrez (re)voir dix personnes différentes (enfants compris) par semaine, en plus de votre foyer. "La limite de 10 par semaine aura pour conséquence de continuer à limiter les contacts malgré tout. De plus, elle permettra de déterminer précisément avec qui vous avez eu des contacts plus rapprochés en cas de contamination", a souligné Sophie Wilmès. Les réunions de groupe, qu’elles aient lieu à domicile ou à l’extérieur (par exemple, au restaurant) doivent être limitées à 10 personnes, enfants compris.

Enfin, les  célébrations religieuses comme les mariages seront repensées : dès le lundi 8 juin prochain, maximum 100 personnes pourront y assister. A partir du 1er juillet, et seulement si la situation sanitaire le permet, ce nombre pourrait être élargi à 200 personnes. Toutefois, la réception qui suit le mariage ne pourra accueillir que 50 personnes maximum. Comprenez : les futurs mariés devront procéder à un choix cornélien quant à la composition de leur liste de convives.