La France a pris des mesures fortes pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le port du masque a ainsi été "systématisé" dans "tous les espaces clos et partagés" des entreprises. Cela concerne tous les espaces de travail comme les salles de réunions, couloirs, vestiaires ou open space.

Quid de la Belgique ? Interrogée sur Bel RTL sur la possibilité de voir cette mesure être appliquée chez nous, Frédérique Jacobs a nuancé, même si elle reconnaît que beaucoup de contaminations ont lieu sur le lieu de travail. La porte-parole interfédérale de la lutte contre le Covid-19 a surtout rappelé les bons gestes à appliquer. "Vous devez respecter une distance d’un mètre 50, ne pas être dans des endroits clos et mal ventilés. Et effectivement, le masque reste indispensable si vous avez des contacts rapprochés. Donc il n’y a pas de raison que ce soit différent dans les entreprises", assure-t-elle.

"Comme une ceinture de sécurité contre le virus"

Pour l'heure, il faut surtout que les travailleurs puissent respecter la distanciation sociale, estime Frédérique Jaocbs. "Je pense qu’il faut que les entreprises organisent le lieu de travail, qu’il y ait suffisamment d’espace, que ce soit bien ventilé. On invite fortement les personnes à porter un masque. C’est un peu comme une ceinture de sécurité dans une voiture. C’est vrai que c’était embêtant au départ, il y a eu beaucoup de révolte. Quand on s’est rendu compte que ça sauvait des vies, c’est devenu une routine. Et le masque doit devenir une routine, c’est votre ceinture de sécurité contre le virus."