La crise du Covid-19 n'a pas vraiment freiné les ardeurs des cambrioleurs. S'ils ont été contraints de se réinventer, notamment car la plupart des Belges télétravaillent et sont donc beaucoup plus présents chez eux, certains voleurs ont trouvé de nouvelles combines pour se faire de l'argent.

"De nombreux faits d’agissements suspects et de vols commis par de fausses infirmières disant venir de la commune pour effectuer des test Covid ont ainsi été signalés", détaille notamment la police fédérale dans un communiqué. D'après ce que les victimes racontent, deux jeunes femmes en tenue d'infirmière, masquées et gantées, se présentent au domicile d'un habitant, souvent une personne âgée vivant seule, et expliquent être là pour un test Covid. Une des "infirmières" effectue alors le faux test sur sa victime, réalisant un prélèvement avec un simple coton-tige qu'elle glisse ensuite dans une enveloppe. Et pendant ce temps, sa complice fait le tour de l'habitation pour dérober tout ce qu'elle trouve.

Malheureusement, ce genre d'arnaques s'est répandu sur tout le territoire belge ces dernières semaines. Entre le 1er octobre et le 30 novembre dernier, 12 faits similaires ont été rapportés rien que dans l'arrondissement de Namur. Et en juillet déjà, des habitants de la province du Limbourg avait été victimes de fausses infirmières agissant de la même façon.

La police fédérale attire l'attention de la population sur le fait "qu'à l'heure actuelle, aucune personne n'est mandatée que ce soit par la commune, le gouvernement ou autre service pour venir réaliser des dépistages Covid à domicile".