Aucune notification d'un tel cas n'a été enregistrée en Belgique sur les plus de 94.000 doses administrées (statistique arrêtée au 8 mars). L'autorité des médicaments danoise a ouvert une enquête sur le vaccin AstraZeneca à la suite de cas de patients ayant présenté des caillots sanguins relativement peu de temps après avoir été vaccinés. Mais à ce stade, il n'est pas établi qu'il existe un lien entre le vaccin et la formation de caillots sanguins, explique l'AFMPS.

L'agence souligne que l'EMA (Agence européenne des médicaments) analyse tous les rapports d'événements thromboemboliques et liés à des caillots de sang signalés après vaccination. "D'après les informations disponibles à ce jour, il semble que le nombre de ces incidents chez les personnes vaccinées ne dépasse pas le nombre observé dans la population générale", précise-t-elle.

Au 10 mars, 30 cas d'événements thromboemboliques avaient été rapportés parmi les cinq millions de personnes vaccinées avec le vaccin d'AstraZeneca dans l'Espace économique européen.

L'EMA a d'ailleurs préconisé jeudi de continuer la vaccination.

Selon l'AFMPS, aucun décès n'a été signalé en Belgique avec le vaccin contre le coronavirus d'AstraZeneca. Un total de 1.707 notifications d'effets indésirables ont été rapportées, plus de 95% des cas graves concernaient des réactions attendues dues à la réactogénicité (fièvre, fatigue, douleur).

La taskforce Vaccination recommande le maintien de l'utilisation du vaccin AstraZeneca

Sur la base des données scientifiques actuelles, la taskforce Vaccination continue donc de soutenir la vaccination avec ce vaccin en Belgique, indique-t-elle jeudi soir dans un communiqué.

Une analyse approfondie de l'EMA souligne qu'actuellement rien n'indique que ces caillots sanguins sont liés à ce vaccin, poursuit le communiqué.

L'EMA en conclut que les avantages continuent de l'emporter largement sur les risques, mais examinera plus en détails tous les cas de caillots sanguins signalés ainsi que le lot spécifique de vaccins qui ont été administrés. Ce lot n'a par ailleurs pas été livré en Belgique, rappelle la taskforce. Laquelle fait encore valoir que le vaccin AstraZeneca "réduit de manière significative, chez tous les adultes, le risque de maladies graves et les hospitalisations dues à la COVID-19".