Critiquée pour sa composition qui penchait un peu trop du côté des virologues, la Celeval a été remaniée. Cette cellule d'évaluation, chargée de conseiller les membres du CNS (Conseil national de sécurité) dans leur gestion de la crise du Covid-19, compte désormais des profils plus divers. Qui sont ces 13 personnalités qui travaillent dans l'ombre pour guider les politiques dans leurs choix ? Portraits.

Tom Auwers

© Belga
A la tête du SPF Santé publique, ce psychologue de formation reste le président de la Celeval malgré le remaniement. Précédemment directeur général au SPF Sécurité sociale, il a également été conseiller de la ministre flamande du Budget Wivina Demeester (CD&V) et chef du cabinet du ministre fédéral de la Fonction publique, Luc Vanden Bossche (sp.a). Aujourd’hui, il est chargé de faire le lien entre le gouvernement, le monde économique, les universitaires et le comité scientifique en matière de Covid au sein de la toute nouvelle Celeval.

Johnny Thijs

© Belga
Le président d’Electrabel (depuis 2019) est l’un des deux consultants du monde économique au sein de la Celeval. Fort de son expérience de patron de grands groupes, ce Trudonnaire de 68 ans a au préalable dirigé le géant AB Inbev (Jupiler, Leffe, Stella Artois…), bpost ou le groupe alimentaire Ter Beke qui avait connu un scandale alimentaire début 2020.

Vinciane Morel

© Belga
Invitée à siéger à la Celeval en qualité de représentante du secteur événementiel, Vinciane Morel de Westgaver est à la tête du département EU Event Services de l’agence VO Event, spécialisé dans l’organisation d’actions événementielles pour les institutions européennes. Elle est également porte-parole de Belgian Alliance Event Federations, alliance d’acteurs de l’événementiel en difficulté depuis la crise du Covid et y participe au développement du Covid Event Risk Model (CERM), un modèle de gestion des événements culturels, sportifs, touristiques et professionnels approuvé par les autorités publiques et les scientifiques.

Ariane Bazan

© Belga
Professeure de psychologie clinique à l’Université libre de Bruxelles, Ariane Bazan est également docteure en physiologie-biochimie et en psychologie clinique et psychopathologie. Cette bilingue a reçu le prix Clifford Yorke Prize en 2008 décerné par le Centre international de neuropsychanalyse. Elle est auteure, rédactrice en chef de la section "Psychoanalyse et Neuropsychoanalyse" de la revue "Frontiers in psychology" et rédige une chronique mensuelle dans le journal De Standaard.

Lieven Annemans

© Belga
Professeur d’économie de la santé au sein de la faculté de médecine de l’Université de Gand, ce quinquagénaire a vingt ans de recherche en économie de la santé derrière lui, 250 publications et quatre livres rédigés sur le sujet. Il a été conseiller du ministre de la santé Frank Vandenbroucke entre 2001 et 2003 et président du Vlaamse Gezondheidsraad (Conseil flamand de la Santé) pendant huit ans. Il a également été à la tête de l’Association internationale de pharmaco-économie (ISPOR).

Erika Vlieghe

© Belga
Présidente de l’ancien GEES (groupe chargé de la stratégie de sortie du confinement), elle s’était fait remarquer fin juillet en claquant la porte du Conseil national de sécurité (CNS) suite aux propos erronés qu’avait déclarés Jan Jambon quant à ses positions face à la gestion de la crise du Covid. Le Dr. Vlieghe est chef du département général de médecine interne, des maladies infectieuses et de la médecine tropicale à l’hôpital universitaire d’Anvers. Elle a entre autres étudié la résistance antibiotique au Cambodge et les soins cliniques des patients atteints du VIH.

Frédérique Jacobs

© Youtube Santé Belgique
L'ex-porte-parole interfédérale est professeure et cheffe du département des maladies infectieuses à l'Université Libre de Bruxelles au sein de l’hôpital Érasme. Frédérique Jacobs est une habituée des plateaux télé où elle a partagé son expertise tout au long de la crise du Covid.

Marius Gilbert

© Reporters
Epidémiologiste est à la tête du laboratoire d’épidémiologie spatiale spELL (ULB) et maître de recherches au Fonds de la Recherche Scientifique (FNRS). Marius Gilbert participe activement à la recherche scientifique contre le coronavirus depuis le début de la pandémie. Il faisait partie des experts en charge de la stratégie de sortie du confinement (GEES). Très actif sur Twitter au début de la crise, il s'y fait désormais plus discret, tout en continuant à donner des interviews aux médias.

Pedro Facon

© Youtube Youtube BlueHealth Innovation Center
Professionnel de la gestion publique et de l'audit dans le domaine de la santé publique et des soins de santé, il a occupé successivement des postes de recherche, d'enseignement, de conseil et de gestion à l'Institut de gestion publique (KULeuven), à l'Institut national d'assurance maladie et invalidité et au cabinet de Maggie De Block lorsqu'elle était ministre de la Santé. Depuis 2017, il est directeur général de la santé au sein du SPF Santé. Il est secrétaire de la Conférence interministérielle Santé qui coordonne les politiques de santé du gouvernement fédéral et des communautés et régions. Il est membre des conseils d'administration du Knowledge Center Healthcare (KCE), de Sciensano et de la plateforme eHealth. Il représente également la Belgique au sein du Comité de la santé de l'OCDE.

Karine Moykens

© Belga
Responsable de la task force du comité interfédéral "testing & tracing", Karine Moykens est également secrétaire générale du ministère flamand du Bien-être, de la Protection sociale, de la Santé publique et de la Famille. Auparavant, la haute fonctionnaire avait été chargée de guider les institutions de soins flamandes durant la crise du Covid.

Bart Raeymaekers

© Belga
Directeur général du centre de crise, responsable d’apporter au gouvernement fédéral son savoir-faire en matière de gestion de crise à l’échelle nationale, il a occupé le poste de chef de cabinet adjoint pour la police et la gestion des crises au sein du cabinet du vice-Premier ministre et du ministre de la Sécurité et de l'Intérieur entre 2014 et 2016 puis de directeur de la sécurité et de la justice de 2016 à 2017. Kinésithérapeute de formation, Bart Raeymaekers a très vite bifurqué vers une carrière militaire puis policière. Il a été diplômé en 1997 de l’École nationale des officiers de la Garde nationale et a suivi un entraînement à l’Académie militaire des Nations Unies à Nairobi (Kenya). Il est chef de police depuis 2012.

Sophie Quoilin

© Belga
Médecin spécialisée dans l’épidémiologie des maladies infectieuses et experte en surveillance de la santé et des malades, Sophie Quoilin est à la tête de l’organisme de recherche en santé publique Sciensano, né de la fusion entre l’ancien Centre d’Étude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques (CERVA) et l’ex-Institut scientifique de Santé publique (ISP). Elle a publié des recherches sur la surveillance de la grippe saisonnière en Belgique et des maladies infectieuses pédiatriques à prévention vaccinale. Elle travaille sur le projet ADVANCE qui étudie la vaccination.

Christian Wouters

Policier de formation, Christian Wouters sera le représentant du SPF intérieur (IBZ) au sein de la Celeval. Ce premier commissaire de la police locale est détaché comme officier de liaison au Secrétariat administratif et technique Intérieur (SAT Int). Il y est chargé de faire le lien entre les affaires intérieures et la cellule d’évaluation fédérale au travers de contacts entre le ministre de la Sécurité et de l’Intérieur et la police intégrée (police administrative et judiciaire, opérations de police, logistique, finances…).