Cinq nouvelles espèces animales ont été récemment découvertes sur les plages belges, a indiqué mercredi Natuurpunt, l'organisation de protection de l'environnement en Flandre. Trois spécimens de Yoldia, une sorte de palourde, ont été découverts cette automne à la Côte. Ils ont été ramenés sur les plages par la tempête Odette. La population de cette espèce est encore limitée, indique Natuurpunt. L'augmentation de la vase dans les eaux côtières belges joue probablement en faveur de ce nouveau venu.

La seconde espèce découverte est le setposaccus cuenoti. On le trouve depuis le printemps sur son hôte, le petit bernard-l'hermite. La larve de cette espèce, qui est apparentée aux balanes, se fixe sur son hôte et se développe comme un parasite s'enracinant à travers la coquille pour en extraire les nutriments. À l'extérieur de l'hôte, un sac brun se développe avec les oeufs qui sont relâchés dans l'eau.

En juillet, un isopode (Ceratothoa steindachneri) a également été découvert. Il s'agit d'un parasite des vives, qui vit normalement dans la cavité buccale des poissons. En raison du réchauffement climatique, les vives sont devenues plus courantes chez nous, tout comme leur parasite.

Enfin, deux autres nouveaux parasites des poissons ont été découverts: Anilocra frontalis et Nerocila bivittata.