À partir de ce vendredi 7 août, de nouvelles informations seront disponibles dans les bulletins quotidiens de l'Institut scientifique de santé publique. Parmi ces nouvelles informations, on retrouve un graphique de la répartition du taux de positivité par tranche d’âge, une carte des taux de positivité par province, un graphique des admissions hospitalières par région et une carte du nombre de tests effectués par province par 100 000 habitants.

Ces derniers jours, certains experts ont appelé à bien prendre en compte le nombre de tests effectués dans l’analyse des chiffres, en hausse, relatifs aux nouvelles contaminations. Pour Frédérique Jacobs, porte-parole interfédérale, "l'augmentation du nombre de cas est bien réelle et elle n'est pas seulement liée à l'augmentation du nombre de tests réalisés, car on constate une augmentation des tests positifs sur l'ensemble des tests réalisés".

Au cours de la période du 28 juillet au 3 août, 145 135 tests ont été effectués en Belgique, soit une moyenne journalière de 20 734 tests. Au cours de cette même période, le taux moyen de positivité était de 2,9%.

Où ces tests ont-ils été effectués ? Une première carte proposée par Sciensano montre le nombre de tests effectués par province, par 1000 habitants entre le 28/7 et le 3/8.

© Sciensano

Une seconde carte indique le taux de positivité par province entre le 28/7 et le 3/8.

© Sciensano

Plusieurs enseignements peuvent être tirés de ces deux cartes. Premièrement, on constate que la Flandre teste plus que Bruxelles et la Wallonie. Contacté par nos soins, l'organisme Sciensano n'a pas été en mesure de nous fournir directement la répartition régionale chiffrée des tests effectués en Belgique, du 28 juillet au 3 août.

Ensuite, la région de Bruxelles Capitale se trouve en vert clair sur la première carte. C'est à dire qu'on n'y teste pas plus qu'ailleurs, voire moins, alors que la seconde carte indique un taux de positivité élevé. Le même constat peut être fait pour la province de Liège.

La province d'Anvers se trouve, elle, en vert très foncé sur les deux images. Il y donc à Anvers beaucoup de cas positifs mais également beaucoup de tests réalisés.