Malgré les retards de livraison, la campagne de vaccination continue en Belgique. A Bruxelles, la courbe a toutefois du mal à décoller, si l'on se base sur les données publiées par Sciensano. Là où la Wallonie et la Flandre ont vacciné respectivement 2,33 et 2,45% de leur population de plus de 18 ans, Bruxelles n'en est seulement qu'à 1,46%. Et la tendance pourrait encore s'accentuer dans les prochains jours. 

© Sciensano

Il y a pourtant une explication très simple, selon Alain Maron. "Les personnels des maisons de repos et hôpitaux bruxellois, vaccinés à Bruxelles, qui résident en Flandre et en Wallonie, sont comptés dans les chiffres de la Flandre et de la Wallonie. Ce sont des chiffres par lieu de résidence, pas de vaccination", a indiqué le ministre bruxellois de la Santé sur les réseaux sociaux.


"Bruxelles est pénalisée"

Un urgentiste qui réside à Jodoigne mais travaille à Saint-Luc, où il sera vacciné, sera donc répertorié en Wallonie. "Bruxelles est pénalisée car on y montre les chiffres sur base du code postal et non sur base du lieu de vaccination", confirme la Cocom, qui assure que Bruxelles vaccine tout autant que dans les autres régions. "Il est aussi possible que les institutions ne rapportent pas à la même vitesse dans VaccinNet, la plateforme d'enregistrement des vaccins, qu'à la Cocom."


© AFP