Week-end ne veut pas dire levée des mesures de confinement. Les loisirs seront rares.

Confinement. Ce mot est sur toutes les lèvres depuis le début de la semaine, avec toutes les conséquences que cela implique. Entre ceux qui se croient plus fort que la maladie et bravent les consignes en mettant les autres en danger, ceux qui sont au front dans les hôpitaux ou encore ceux qui voient leurs revenus rabotés voire envolés, les réalités ne sont pas les mêmes pour tout le monde.

Et ce week-end ne change rien. Pas question d’une parenthèse anti confinement ou d’une relâche des mesures courant jusqu’au 5 avril. Oublions donc presque tous nos loisirs habituels.

Pour le foot et d’autres sports collectifs, c’était déjà le cas le week-end dernier, et cela continuee. Comme l’a annoncé la Première ministre mardi soir, il est encore autorisé de s’aérer l’esprit dans l’espace public, mais seul ou accompagné d’une personne vivant sous le même toit.

Un petit jogging est donc autorisé, mais il faut le faire près de chez soi. En effet, tous les déplacements non essentiels étant interdits, il ne faut pas espérer passer une journée à la côte ou encore en Ardenne. Si cela ferait le plus grand bien à tout le monde, il faut se montrer patient et raisonnable, même ceux qui ont une résidence secondaire quelque part en Belgique.

C’est plus étonnant, mais même la pêche est interdite jusqu’au 5 avril. Celle-ci pouvant rassembler plusieurs personnes et provoquer des déplacements qui ne sont pas essentiels, les autorités ont donc décidé de l’interdire, au grand dam des pêcheurs solitaires qui attendait la reprise de la saison prévue ce week-end avec beaucoup d’impatience.

Aussi, si les températures ne sont pas estivales, le beau soleil peut attirer les gens dans les parcs. Aucune interdiction si on respecte les distances de sécurité, mais la police veille pour éviter les rassemblements de plusieurs dizaines de personnes, même à quelques mètres les unes des autres.

Et si l’ambiance belge vous pèse, il faudra s’y habituer et trouver des moyens de se détendre à la maison. Les frontières sont toujours fermées aux touristes et les vols vers l’étranger plus que limités. Pour rappel, l’aéroport de Charleroi a par exemple annoncé sa fermeture à partir de mardi et jusqu’à nouvel ordre.

Pour le bien de tous, il faut donc respecter toutes ces règles, aussi restrictives puissent-elles être. Il en va du bien de tous. Plus que jamais, protégez-vous pour protéger les autres ! L’ennui n’a jamais tué personne, le coronavirus oui.