La Première ministre Sophie Wilmès a entamé la conférence de presse en alertant sur le fait que le virus est toujours actif et "n'est pas inoffensif". Elle a rappelé que les événements du week-end dernier, avec les rassemblements non autorisés, étaient inconscients et dangereux. Cependant, les mesures concernant l'Horeca ne changent pas pour le moment.

Voici toutes les mesures prises pour la phase 4 du déconfinement, qui commence donc le 1er juillet:

Quotidien et vie sociale

A partir du 1er juillet, la bulle sociale de 10 personnes maximum par semaine est élargie à 15, par foyer. Les piscines et les centres de bien-être pourront rouvrir, tout comme les théâtres et les cinémas ainsi que les casinos et les salles de jeux. Ce sera aussi le cas pour les parcs d'attraction et les plaines de jeu intérieures.


Les réceptions (mariages, etc.) et salles de fêtes pourront accueillir quant à elles jusqu'à 50 personnes. Les mesures sanitaires restent primordiales et il faut rester évidemment vigilant.

-> Plus de détails: La bulle sociale élargie à 15 personnes par semaine & Parcs d'attractions, piscines, salles de cinéma et théâtres pourront rouvrir sous condition


Evénements

"Comme mentionné lors de la dernière conférence de presse, il sera possible au mois de juillet d’organiser des activités en présence d’un public sous certaines conditions qui sont reprises dans les protocoles.

Pour les événements réguliers organisés dans des structures permanentes comme des théâtres, des cinémas, des tribunes, des salles de congrès: des protocoles seront donc établis avec les ministres compétents et les experts du GEES.

Pour les événements ponctuels dans l’espace public, un outil en ligne sera disponible au 1er juillet et servira de référence aux autorités locales dans l’octroi des autorisations pour ces événements. Des règles précises devront aussi être appliquées.

Pour tous ces événements s’ajoute une limite de capacité fixée à 200 personnes en intérieur et 400 personnes en extérieur", a annoncé la Première ministre. Cette limite sera élargie à 400 et 800 personnes en août.

"Le nombre maximum de participants en extérieur vaudra également pour les manifestations. Celles-ci doivent toujours faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès des autorités locales. En tout état de cause, elles devront toujours être statiques et se dérouler dans un lieu où les distances de sécurité peuvent être respectées", a-t-elle précisé.

-> Plus de détails: Rassemblements, manifestations, marchés, Horeca : les nouvelles décisions prises par les autorités

Magasins

"À partir du 1er juillet, vous pourrez vous rendre au magasin avec des personnes de votre bulle de contact. Vous n'avez donc plus à faire vos courses seul et vous n'avez plus à respecter de limite de temps. Cependant, il faut tout de même respecter les distances de sécurité. Pour les marchés, les protocoles continueront de s'appliquer, mais il n'y aura plus de limite au nombre d'étals", a-t-elle précisé;

Port du masque

Malgré la pression de certains virologues, le CNS n'a pas opté pour une obligation du port du masque (ni dans les magasins, ni dans l'espace public). En revanche, "il est clair que si l'épidémie devait reprendre, le port du masque buccal dans les lieux publics bondés pourrait devenir obligatoire", a précisé Sophie Wilmès.

-> Plus de détails: Le CNS a tranché: le port du masque ne sera pas rendu obligatoire dans les magasins.


Fête nationale

"La Fête Nationale du 21 juillet associera hommage et célébration. Nous rendrons hommage aux victimes du covid-19. Et les divers métiers qui ont été en première ligne dans cette épreuve seront mis à l’honneur.

Quant au traditionnel défilé militaire et civil, il prendra une autre forme à titre exceptionnel pour se conformer aux règles sanitaires. L’absence de fête au Parc et de feu d’artifices ne nous empêchera cependant pas de célébrer cette journée, à Bruxelles et dans les autres régions du pays. Différentes prestations artistiques dans des lieux symboliques mettront notre pays et ses artistes en lumière. Elles seront retransmises en direct à la télévision. Ce scénario alternatif est toujours en cours d’élaboration et fera l’objet d’une communication détaillée ultérieurement", a indiqué Sophie Wilmès.

-> Plus de détails: Une fête nationale spéciale


Evénements sportifs

"Les choses ne sont pas encore arrêtées. On est conscient que dans les grands stades, une exception pourrait être demandée, mais cela fera l'objet d'une analyse approfondie", a précisé la Première ministre.

-> Plus de détails: Retour à la normale pour les activités sportives: les piscines et centres de bien-être rouvertes, le public fait son retour mais en nombre limité.

Rentrée scolaire

La première ministre s'est montrée prudente. "Comme il s'agit d'une compétence non fédérale, on ne l'a pas abordé de manière précise au CNS. L'organisation, école par école, est déjà complexe et minutieuse. On laisse la prérogative aux ministres compétents", a-t-elle dit, évitant l'écueil de la complexité de ce dossier où les mesures doivent être adaptées selon les âges et des types d'établissement.

-> Relire aussi: Rentrée scolaire de septembre: les maternelles et primaires de retour à temps plein, reprise plus souple pour les secondaires.