"Une élève (officier) a été testée, apparemment positive" au Covid-19 après deux semaines de camp - une période imposée aux futurs officiers des première à quatrième années à l'ERM - à Bourg-Léopold et au sein du quartier Vlasmeer à Hechtel-Eksel à partir des 6 et 7 juillet, a indiqué le directeur de la formation de base des officiers, le colonel Thierry Pirenne, à l'agence Belga.

Il a aussi récusé le mot de "quarantaine" généralisée imposée aux élèves, préférant le terme d'"isolement" du cas suspect au sein de son peloton pour une durée de quinze jours.

Le programme du camp n'a été, selon lui, que "légèrement modifié".

Le colonel Pirenne a assuré que ce camp avait été organisé avec de nombreuses précautions sanitaires, comme le logement en tentes individuelles ou le port du masque obligatoire à tout moment.

Des tests ont été effectués mercredi matin sur les élèves-officiers et de leur résultat dépendra l'instauration d'une éventuelle période d'isolement pour les limiter les risques individuels, a précisé le responsable de l'ERM depuis le lieu du camp.

Le journal 'La Dernière Heure' rapportait mercredi que trois cas de Covid-19 avaient été confirmés, et que d'autres étaient suspectés, lors du camp d'été de l'ERM, et évoquait la mise en quarantaine de plus de 300 personnes.