Professeur à la KULeuven et membre du Gems, Lode Godderis était présent ce mardi lors du point presse habituel de Sciensano pour présenter ses recherches sur les contaminations au travail. C’est Carole Schirvel qui s’est chargée d’expliquer les résultats en français.

Depuis le 11 mars 2021, près de 23% des personnes interrogées lors du contact tracing ont affirmé avoir été “certainement ou probablement” contaminées sur leur lieu de travail. Selon ce rapport, certains secteurs sont plus sensibles : c’est par exemple le cas de secteurs où il n’est pas possible de télétravailler ou de maintenir la distance d’1m50 entre les employés. “ L’étude révèle que l’industrie alimentaire, les secteurs de la transformation, de la production et de la conservation de la viande représentent des incidences particulièrement élevées, avec plus de 1000 cas pour 100.000 travailleurs sur 14 jours”, détaille la commissaire corona.

Mais d’autres secteurs sont également concernés. C'est par exemple le cas du secteur manufacturier. "Récemment et à titre d’exemple, un foyer particulièrement actif a été recensé au sein d’une entreprise de construction de meubles. Les travailleurs, dont les activités incluent les ventes en gros ou au détail, sont également impactés ”, selon le rapport. “ Il serait intéressant de se pencher sur une adaptation des protocoles les concernant ”.

Malgré le respect des protocoles et des mesures sanitaires, les métiers de contact non médicaux présentent également un nombre important de contaminations, en particulier auprès des coiffeurs.

Depuis la rentrée et sur les 14 derniers jours, une forte augmentation de l'incidence a été détectée parmi et auprès des professeurs de l’enseignement obligatoire, en parallèle à l’augmentation des cas chez les élèves et étudiants. Le taux d’incidence montait à 670 cas pour 100.000 habitants contre 632 cas en moyenne dans la population. "Grâce aux longues vacances de Pâques, le taux d’incidence a fortement diminué pour approcher celui de la population générale. Les auteurs plaident donc pour une attention constante à l’école", ajoute Carole Schirvel.

D'autres secteurs, comme le nettoyage, la collecte des déchets, les call-centers ou les activités d’emballage vont bénéficier d'une attention particulière dans les prochains jours.

Les soins de santé et maison de repos épargnées

"La vaccination porte ses fruits", a tenu à rappeler la commissaire corona. De fait, une baisse significative des incidences dans le secteur de soins de santé, des travailleurs hospitaliers, extra-hospitaliers ou en résidence collective de soins a été rapportée. On ne constate plus d’augmentation des cas au sein de ceux-ci.