Ce texte doit encore, avant de devenir effectivement loi, recevoir le feu vert de la plénière.

La proposition de loi d'Ecolo-Groen visant à étendre à toutes les femmes les tarifs préférentiels de remboursement des contraceptifs.

Actuellement, seules les femmes de moins de 25 ans y ont accès. Pour les Verts, le coût de la contraception reste un obstacle important pour de nombreuses femmes.

Selon eux, s'attaquer à ce problème est non seulement une mesure de santé publique mais aussi un facteur essentiel d'égalité entre les femmes et les hommes.

Les écologistes proposent également d'alléger les conditions d'accès à la pilule du lendemain, afin que celle-ci ne nécessite plus obligatoirement une prescription médicale pour être gratuite.

Selon la députée Els Van Hoof (CD&V), cette proposition de loi vise à étendre le remboursement intégral de la contraception aux femmes qui reçoivent une allocation majorée.

Ce sont des femmes à faible revenu ou à faible revenu qui, en raison de l'allocation, doivent payer moins pour les soins de santé, par exemple.

"Nous avons remarqué que ce remboursement contribue à réduire le nombre de grossesses non désirées chez les jeunes femmes, en particulier lorsqu'elles utilisent un DIU", a expliqué Mme Van Hoof.

Selon elle, les chiffres montrent que même les femmes de plus de 25 ans n'ont pas toujours un accès suffisant à la contraception.