Test Achats publie aujourd’hui son deuxième sondage sur l’impact de l’épidémie du covid19 sur le l’état d’esprit des Belges, leur respect des mesures imposées par le gouvernement et l’impact de cette crise sur leur situation financière. Plus de 1000 réponses ont été collectées (entre le 18 et le 20 mars) auprès d’un échantillon représentatif de personnes âgées entre 18 et 74 ans. Il en ressort que les mesures imposées par le gouvernement sont encore trop peu suivies.

Trop de jeunes ne respectent pas les recommandations

Tous les experts ne cessent de le répéter: afin de lutter efficacement contre l’épidémie à laquelle notre société est confrontée, il est crucial que chacun respecte strictement les mesures imposées par le gouvernement : non seulement les mesures d’hygiène, mais également la limitation stricte de ses déplacements et l’interdiction des rassemblements. Malheureusement, le sondage réalisé par Test Achats montre que 23 % de la population ne suit pas les recommandations de façon stricte. Ce pourcentage monte même à 44 % chez les jeunes de 18 à 21 ans ! Test Achats appelle dès lors les autorités à poursuivre le travail de sensibilisation auprès de ce public en particulier, et à sanctionner en cas de constat de non-respect des mesures.

Quarantaine non respectée en cas de symptômes

16 % des personnes interrogées ont déclaré avoir eu un des symptômes premiers du covid19 (fièvre, toux sèche, difficulté à respirer). Pourtant, 64 % d’entre elles n’ont entrepris aucune action médicale (contacter médecin de famille, appeler ligne d’informations sur le coronavirus, aller aux urgences, etc ). Pour les 4 % ayant ressenti au moins deux de ces mêmes symptômes, 4 sur 10 n’a rien entrepris.

Plus grave encore, seuls 24 % et 39 % des gens ayant présenté un symptôme ou plusieurs symptômes respectent une quarantaine stricte. Les autres ne la respectent soit pas du tout, soit continuent à sortir pour les besoins essentiels ou le travail. On sait pourtant l’importance de s’isoler au maximum en cas de contamination suspectée.

Pour Julie Frère, porte-parole de Test Achats, « ce type de comportement risque de compromettre la santé de la société belge dans son ensemble. Nous appelons tous les citoyens à faire preuve de discipline individuelle en ces temps difficiles afin que l’on puisse sortir le plus rapidement possible de cette crise ».

Pertes financières importantes

Interrogés sur la question de savoir s’ils ont ressenti de l’anxiété depuis le début des restrictions de mobilité, près de 32 % des belges répondent positivement. Ce chiffre peut être mis en relation avec le fait que 46 % des sondés déclarent avoir rencontré des difficultés pour assurer leur approvisionnement au quotidien (alimentation, produits d’hygiène, etc.).

Plus inquiétant encore, 50 % des ménages ont perdu de l’argent suite à la crise du coronavirus pour un montant moyen de 568 EUR - et ce, sans compter la perte sur investissement qui est trop variable pour être prise en compte. Si on extrapole ce chiffre à l’ensemble de la population belge, cela représente 283 EUR par ménage, soit une perte totale de plus d’1,4 milliard pour les ménages en Belgique.

Protéger les droits des consommateurs

« Sur base de ces constats, nous appelons le gouvernement à être particulièrement attentifs à sauvegarder les droits des consommateurs en cette période de crise » déclare Julie Frère, porte-parole de Test Achats. L’organisation déplore une fois encore la mesure visant à imposer l’acceptation d’un bon de valeur en cas d’annulation d’un voyage à forfait, option impraticable pour certains et impactant dès lors leur pouvoir d’achat. Elle encourage le gouvernement à étendre aux crédits à la consommation le gel des sanctions décidé pour les crédits hypothécaires pour éviter aux ménages une spirale infernale de l’endettement. L’organisation appelle enfin les entreprises à suspendre les domiciliations pour les abonnements de fitness ou autres qui ne peuvent temporairement plus être utilisés. Les entreprises souffrent très certainement de la crise, mais n’oublions pas que les consommateurs aussi.

Test Achats rappelle enfin que les consommateurs peuvent adresser toutes leurs questions concernant leurs droits dans le contexte de l’épidémie (annulation de voyage, report crédit hypothécaire, etc) au 0800 29 510 (du lundi au jeudi de 9 à 18h, et le vendredi de 9 à 17h).