Le document contiendra un code unique de 33 chiffres et lettres, rapporte le Het Belang van Limburg. "C'est un système assez similaire à l'appel pour un test COVID", a déclaré Dirk Ramaekers, président du groupe de travail sur la vaccination. "Beaucoup de travail a été consacré à cette lettre, ce n'est pas évident de la simplifier"

Les 94 centres de vaccination de notre pays seront opérationnels à partir de la semaine prochaine. Le personnel soignant sera d'abord prioritaire, puis à partir de mars, ce sera normalement au tour de la population générale, à commencer par les plus de 65 ans et les patients à risque. Les Belges seront invités à se faire vacciner de trois manières différentes: par lettre, e-mail et SMS. Les adresses e-mail et les numéros de portable sont fournis par le gouvernement à partir des caisses d'assurance maladie.

La lettre fait trois pages au total. La première page contiendra un billet électronique avec un QR code et un lien vers le site Web où vous pouvez vous inscrire. Il faudra également emporter cette page avec vous au centre de vaccination. Sur la deuxième page, l'heure exacte de convocation. Il y aura deux dates: pour la première et la deuxième injection. La dernière page contient des informations pratiques sur la vaccination elle-même.

Toute personne qui reçoit une lettre est priée de s'inscrire et de confirmer le rendez-vous. Les inscriptions pourront se faire via le site www.laatjevaccineren.be avec le code personnel, ou bien en scannant le QR code qui redirigera automatiquement vers le site. Il sera également possible d'appeler un centre, dont le numéro sera indiqué dans la lettre.

Les personnes qui ne pourront pas se rendre au rendez-vous seront invitées à en prendre un autre. Les Belges ne souhaitant pas être vaccinés devront également le faire savoir, afin que la dose puisse être administrée à quelqu'un d'autre.