Entre le 7 et le 13 mars, 2.958 nouvelles infections au coronavirus ont été enregistrées en moyenne chaque jour, soit une augmentation de 26% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres mis à jour mercredi matin par l'Institut de santé publique Sciensano. Les hospitalisations poursuivent leur hausse, de 12%, pour une moyenne de 168 entre le 10 et le 16 mars. Le taux de positivité augmente légèrement, passant à 6,8%.

En près d'un an, ce sont 59.625 personnes qui ont été admises à l'hôpital en raison du Covid-19. Quelque 2.086 s'y trouvent encore, dont 523 patients traités en soins intensifs.

Entre le 7 et le 13 mars, une moyenne de 47.700 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 9% par rapport à la semaine précédente.

Le taux de reproduction (Rt) du coronavirus s'établit à 1,10, contre 1,11 la veille. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère.

Entre le 7 et le 13 mars, 24,4 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, portant le bilan à 22.572 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. Depuis lors, 813.026 cas ont été diagnostiqués en tout dans le pays.

Plus autant d'hospitalisations en un jour et de patients en soins intensifs depuis Noël

Avec 209 hospitalisations recensées sur la seule journée de mardi, cet indicateur n'avait plus été aussi élevé depuis le 24 décembre dernier, lorsqu'il affichait un total de 211 admissions. Pour le taux d'occupation en soins intensifs, qui grimpe en flèche depuis plusieurs jours et où 523 lits étaient occupés mardi, il faut même remonter au 22 décembre, avec 536 patients qui s'y trouvaient, selon les données disponibles mercredi sur le site de Sciensano.

Les 209 hospitalisations de mardi, contre 202 le mardi précédent, ont principalement concerné la Flandre orientale (39), la Région bruxelloise (37) et le Hainaut (36).

Sur la seule journée du 12 mars, soit vendredi dernier, il y a eu 3.727 contaminations, au plus haut depuis la mi-décembre. Et sur les 2.142 cas enregistrés samedi, dernier jour où les données sont consolidées, 349 concernaient les 10-19 ans, en faisant la tranche d'âge la plus concernée par les contaminations, devant les 40-49 ans (338) et les 30-39 (331).

Enfin, le taux de positivité, de 6,8% sur la semaine du 8 au 14 mars, n'avait plus été aussi élevé depuis la fin décembre-début janvier, lorsqu'il atteignait 7,1%.