La campagne de vaccination se poursuit en Belgique. Plus de 370.000 personnes, membres du personnel de soins de santé, ont déjà reçu au moins une dose de vaccin.

Alors que la vaccination ne doit s'ouvrir à l'ensemble de la population belge qu'à partir de juin, l'épidémiologiste Yves Coppieters s'est étonné de voir dans les données de Sciensano que "1577 premières doses et 646 secondes doses ont été administrées à des personnes de moins de 18 ans". "Erreur de calcul ou changement de protocole ?", s'interroge l'expert.

Si la vaccination n'est pas encore ouverte aux moins de 18 ans, comment expliquer que des personnes de cette catégorie d'âge le soient déjà ? "C'est une chose totalement normale", explique la Taskforce vaccination contactée par La Libre, "cela fait partie intégrante de la stratégie de vaccination". Les mineurs vaccinés sont des stagiaires en maisons de repos ou en hôpitaux, ce sont donc des "personnes actives concernées par la phase 1A du protocole vaccinal actuellement en place". Certains métiers de soins relevant de l'enseignement professionnel, il est normal que certains stagiaires ne soient pas majeurs. 

La phase 1A concerne le personnel hospitalier, de soins de 1ère ligne, et les résidents et travailleurs des structures collectives de soins. En mars devra débuter la phase 1B pour les personnes de plus de 65 ans et les personnes à risque. La phase 2, à destination de toute la population adulte, démarrera en juin.

La Taskforce a assuré qu'il n'y avait aucune irrégularité puisque le vaccin Pfizer peut être administré à partir de 16 ans, comme le précise la notice d'utilisation de la firme validée par l'Agence européenne des médicaments.