Le nombre moyen d’infections au coronavirus continue d’augmenter et est passé à 465,4 par jour entre le 23 et le 29 juillet, indiquait dimanche l’Institut de santé publique Sciensano dans la mise à jour des données de son tableau de bord. Cela représente une augmentation de 78 % par rapport à la semaine précédente. Le nombre d’infections en Belgique s’élève désormais à 69 402, contre 68 751 samedi.

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants suit la même tendance à la hausse. Pour la période s’étalant sur deux semaines, et jusqu’au 29 juillet inclus, 44,3 cas ont été recensés (contre 40,7 samedi).

Progression à Bruxelles

C’est toujours en province d’Anvers que l’on recense la plus grosse partie de ces nouveaux cas : 1 418 en une semaine (+605 par rapport à la semaine précédente), mais le nombre de contaminations est aussi en très forte progression à Bruxelles, où il a plus que doublé (308 cas en une semaine, soit 179 de plus que la semaine précédente). Il faut toutefois rappeler que le nombre de tests a réellement augmenté cette semaine. Sur cette période du 23 au 29 juillet, le nombre de contaminations semble augmenter dans toutes les provinces hormis en Flandre occidentale.

Le nombre d’admissions à l’hôpital progresse aussi avec une moyenne de 25 par jour (23 samedi), en progression de 84 % par rapport à la semaine précédente. Sciensano fait également part d’une moyenne de 2,7 décès par jour. Depuis le début de l’épidémie, 9 845 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19.

La gare d’Ostende

Alors que la résurgence du Covid-19 se confirme en Belgique et ailleurs en de nombreuses régions d’Europe, la gare d’Ostende a été le théâtre d’un attroupement massif vendredi soir. Des milliers de touristes et voyageurs se sont retrouvés bloqués à la gare d’Ostende à cause d’un train immobilisé à hauteur de Jabbeke, à une quinzaine de kilomètres de la commune côtière.

Bart Tommelein, le bourgmestre d’Ostende, a dénoncé la situation et exigé la mise en place d’un plan d’urgence, avec la SNCB. "Ce genre de situation ruine tous les efforts de sécurité et d’organisation entrepris par la Ville. Si nous sommes en mesure de gérer 15 000 personnes sur nos plages, la SNCB doit être capable de mettre au point un système efficace", a réagi le bourgmestre libéral.

Le maïeur s’est réuni avec la société nationale de chemins de fer. Après l’entrevue, la SNCB s’est dite prête à mettre sur pied un tel plan. Mais jusqu’à l’entrée en vigueur, le bourgmestre ne veut pas de trains supplémentaires en direction de la Côte, comme prévu en période estivale.

La société de transport va se concerter avec le conseil municipal d’Ostende et la zone de police locale pour voir comment tout peut être mieux organisé, selon M. Temmerman.