Tous les indicateurs suivant l'évolution de la situation épidémiologique en Belgique sont en baisse, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano publiés vendredi. Entre le 30 avril et le 6 mai, il y a eu en moyenne 171,4 admissions à l'hôpital par jour en raison du coronavirus, soit une baisse de 15% par rapport à la période de référence précédente.

Jeudi, 2.402 personnes étaient hospitalisées en raison d'une infection au Covid-19, soit une baisse de 13% par rapport à la semaine précédente. Ce recul est également constaté dans les unités de soins intensifs, où 744 patients (-14%) étaient pris en charge.

"La pression sur les hôpitaux reste encore forte, mais ces baisses qui se succèdent sont une bonne nouvelle", a commenté le porte-parole du Centre de crise, Antoine Iseux, lors d'un point presse sur l'évolution de la situation sanitaire.

Entre le 27 avril et le 3 mai, 2.970 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en baisse de 10% par rapport à la semaine précédente. "Il faut cependant noter que chez les enfants, les nouvelles contaminations sont en hausse de 29%", a précisé Antoine Iseux. Depuis le début de la pandémie en Belgique, 1.007.264 cas d'infection au coronavirus ont été diagnostiqués.

Toujours entre le 27 avril et le 3 mai, 36,7 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (-6,5%), portant le bilan à 24.444 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Près de 47.000 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux moyen de positivité de 7,1% à l'échelle de la Belgique. Il est néanmoins supérieur dans la Communauté germanophone (10,1%), les provinces de Hainaut (9,9%), de Liège et de Namur (8,8%), de Limbourg (8%) et de Luxembourg (7,2%).

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 0,88. Lorsqu'il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à ralentir. L'incidence, qui renseigne le nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants, atteint 383 sur 14 jours (-16%).

Dans les maisons de repos et de soins, "la situation reste favorable et stable, même si le virus n'a pas encore été complètement éliminé", poursuit Antoine Iseux. Sur 1.160 hospitalisations enregistrées entre le 30 avril et le 6 mai, pour lesquelles la provenance des patients était connue, 16 d'entre d'eux venaient d'une maison de repos ou de soins. "La protection évidente procurée par la vaccination a fait chuter hospitalisations et mortalité, ce qui fait que la situation dans ces institutions reste sous contrôle", a ajouté le porte-parole du centre de crise.

A ce jour, plus d'un tiers des adultes (35,7%) ont reçu une première injection d'un vaccin contre le SARS-Cov-2 en Belgique. Cela représente plus de 3 millions de personnes, 3.282.232 pour être précis. Parmi elles, 928.137 ont reçu une deuxième dose et bénéficient ainsi d'une protection vaccinale complète, soit 10,1% de la population adulte belge. Dans la tranche d'âge de 65 ans et plus, la couverture vaccinale complète atteint 20,1 %.