Au cours de la dernière semaine, on a détecté 490 nouveaux cas par jour, soit une baisse de 8% par rapport à la semaine précédente. Il s'agit de la plus grande baisse enregistrée ces dernières semaines.

Néanmoins, les nouvelles contaminations augmentent légèrement dans la Région de Bruxelles-Capitale avec +7%. 14 des 19 communes sont concernées, Bruxelles-Ville et Schaerbeek sont les deux communes les plus touchées.


À Anvers, on constate une diminution de 24%, tandis que dans le Hainaut, on enregistre 47 nouveaux cas par jour, soit une augmentation de 35%. Le Hainaut devient ainsi la troisième province qui compte le plus de nouvelles contaminations.

Du côté des admissions à l'hôpital, en moyenne on enregistre 22 nouvelles hospitalisations durant la dernière semaine écoulée. Soit une baisse de 26%, la tendance se poursuit donc. De façon générale, les nouvelles hospitalisations sont toujours plus nombreuses à Anvers et Bruxelles. À noter, le mode de rapportage des cas est différent entre la Flandre et la Wallonie, il est donc possible qu'il y ait des adaptations minimes à faire dans les prochains jours. Par ailleurs, les chiffres actuels sont très proches de la réalité.


La tendance des nouveaux décès est à la baisse 

Pour ce qui est des décès, on en déplore en moyenne 7 par jour au cours de la dernière semaine écoulée. Soit une baisse de 36% par rapport aux semaines précédentes, où le taux de mortalité devait également être plus élevé en raison de la canicule.

Selon une nouvelle révision des chiffres enregistrés depuis le début de la pandémie dans notre pays, on a enregistré 2.623 décès en maison de repos et de soins. Au total, le coronavirus aura donc fait 9.878 décès en Belgique.

En moyenne, les cas de contamination concernent 53% de femmes et 47% d'hommes. Néanmoins, en ce qui concerne les décès, on constate, peu importe la tranche d'âge, que plus d'hommes que de femmes ont perdu la vie.


Voyages

Les avis de voyage des Affaires étrangères seront une nouvelle fois adaptés cette après-midi. Les règles en vigueur sont toujours d'application, à savoir un testing ou une mise en quarantaine, recommandés pour les voyageurs en provenance des pays situés en zone orange et obligatoires pour les personnes revenant d'une zone rouge. A ce sujet, selon une nouvelle enquête, 22% des contaminations enregistrées durant le mois d'août concernent des personnes ayant voyagé récemment. "Les voyages représentent donc des facteurs à risque très importants", a précisé Frédérique Jacobs. 

La situation est néanmoins particulière pour les personnes entretenant une relation à distance avec un partenaire vivant à l'étranger. A partir du 1er septembre, ces déplacements seront considérés comme essentiels. Pour entrer dans les conditions, les personnes devront entretenir une relation depuis au moins deux ans. Elles devront s'être rencontrées au moins trois fois au cours de cette période, 45 jours minimum à chaque fois. Les étrangers se rendant en Belgique devront bien entendu se faire tester à leur arrivée dans le pays et devront se mettre en quarantaine si cela est nécéssaire.