Le gouvernement wallon a annoncé jeudi soir une série de mesures complémentaires dans le contexte des efforts menés en Belgique pour contenir la pandémie de coronavirus Covid-19. Le télétravail s'en voit élargi au sein de l'administration publique et le gouvernement recommande de limiter les réunions et déplacements à l'étranger, insistant sur la "distance sociale" par principe de précaution.

Le service de communication du gouvernement wallon a annoncé jeudi soir élargir le télétravail pour tout le personnel du service public de Wallonie et des unités d'administration publique qui en ont la possibilité, à l'exception du personnel que la crise requière (santé, en matière de sécurité, pour les fonctions critiques, etc.). Les autres niveaux de pouvoir sont encouragés à en faire de même. Les déplacements des agents à l'étranger sont en outre suspendus du samedi 14 mars au vendredi 3 avril inclus "sauf déplacement d'impérieuse nécessité", précise le service de presse. De manière générale, le gouvernement invite "toute institution, toute entreprise, toute association à réduire les risques de propagation du virus, notamment en limitant les réunions et les déplacements à l'étranger qui ne sont pas indispensables et en favorisant au maximum le télétravail".

Par ailleurs, un décret sera soumis d'urgence au parlement de Wallonie "afin de permettre la suspension des délais de rigueur et de recours dans tous les dossiers qui relèvent de la compétence de la Région, pour une durée limitée", indique le communiqué de presse. Concernant les transports en commun en Wallonie le Gouvernement recommande "de privilégier la marche et le vélo pour les courtes distances et, dans la mesure du possible, de différer les déplacements pour éviter les heures de pointe". Dans les bus, la montée à l'arrière est permises et la vente de titres de transport sur véhicules ne sera plus assurée. Le gouvernement de Wallonie insiste enfin sur la distance sociale comme principe de précaution, soit "se tenir à minimum un mètre de distance les uns des autres, de se dire bonjour à distance, de ne pas se serrer la main, et d'appliquer les mesures d'hygiène appropriées, etc." Enfin, le Gouvernement wallon recommande aux personnes à risque de rester chez elles et de n'en sortir qu'en cas d'absolue nécessité.