En raison de l’expansion de l’épidémie du coronavirus, les évêques de Belgique ont décidé ce jeudi de suspendre toutes les célébrations liturgiques publiques dans notre pays, peut-on lire dans un communiqué.

Cette décision est effective dès ce week-end du 14 mars et restera en vigueur jusqu’au vendredi 3 avril au moins.

Les baptêmes, mariages et funérailles pourront se dérouler en cercle restreint.

Pour les autres rencontres et réunions pastorales, la plus grande prudence est demandée par les évêques.

Les églises demeureront ouvertes pour la prière ou la méditation personnelle.

Une décision inédite

Comme le confie à La Libre le porte-parole des évêques Tommy Scholtes, cette décision est historique. "Les évêques devaient cependant la prendre avant qu'il ne soit trop tard pour répondre à l'appel à la responsabilité citoyenne. Les évêques se rendent cependant bien compte que cette décision va susciter beaucoup d'émotion." 

"Les évêques appellent les croyants à vivre ce carême comme un temps de prière, de conversion, de partage fraternel, et d’une plus grande attention à autrui", conclut le communiqué.