La CGSP réclame mardi, dans un communiqué, que du matériel de protection soit fourni aux agents de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui travaillent dans des Institutions publiques de protection de la jeunesse (IPPJ) ainsi que dans des services d'aide et de protection de la jeunesse.

Ceci afin d'éviter qu'ils ne contractent le virus Covid-19. Selon Stéphane Streel, secrétaire général de la CGSP Amio, l'administration avait promis "de fournir au personnel du matériel de protection indispensable comme le gel hydroalcoolique, les masques, les gants, les thermomètres". Or, les travailleurs ne disposent toujours pas de masques, "matériel essentiel", alors que la Belgique est confinée depuis près d'une semaine.

Dans les IPPJ, qui accueillent des mineurs qui ont commis des infractions, les jeunes ne sont pas confinés dans leur chambre toute la journée et bénéficient de certains activités, souligne la CGSP. Du côté des services d'aide et de protection de la jeunesse, les assistants sociaux continuent de "recevoir en urgence les familles en difficulté".

Le syndicat socialiste "réclame d'urgence le matériel de première ligne nécessaire que la Fédération Wallonie-Bruxelles a l'obligation de fournir à ses agents qui continuent à exercer leurs missions, dans des conditions sanitaires plus que difficiles".